Bénin • Des nouvelles du centre culturel CEFORIAS

Par Mélanie, bénévole Frères de Sens – Témoignages recueillis auprès de Delphin, coordinateur local | Bénin | Avril 2017

Il est en effet temps de revenir vers vous, nos chers donateurs et voyageurs solidaires, pour vous donner des nouvelles du centre culturel CEFORIAS depuis son inauguration le 12 août 2016.
L’objectif du nouveau projet CEFORIAS était d’ouvrir les perspectives du centre informatique pour en faire un centre culturel. Comment ? En offrant un espace d’épanouissement et de  loisirs aux jeunes de Ouidah, en leur proposant des activités extérieures physiques, sportives et culturelles.

Quelques péripéties ont retardé la concrétisation de notre projet.

Mr Igor en animation d'un seminaire en informatique au CEFORIAS

En septembre dernier, 9 ordinateurs ont été dérobés au centre. Il a alors fallu mener une enquête qui n’a malheureusement rien donné mais des mesures ont été prises pour éviter que cela ne se reproduise (changement du personnel de surveillance,  réflexion pour installer des grilles tout autour de l’étage).

Malgré cet événement, une nouvelle cérémonie de remise d’attestation en informatique a pu avoir lieu. 30 apprenants ont été diplômés en informatique ! 

Le mois suivant, un nouveau cambriolage a eu lieu ; 6 chargeurs ont disparu. Notre coordinateur local, Delphin, ne se laisse pas abattre pour autant. Les cours d’informatique continuent malgré la perte de matériel.

La réalisation du podium a pris beaucoup de retard, faute d’intervenants fiables. La construction du podium a alors été réévaluée et un comité a été mis en place pour piloter sa mise en œuvre. Malheureusement tout cela a pris du temps et la saison des pluies est arrivée. Il a alors fallu attendre la fin de cette saison pluvieuse pour que le remblai soit bien tassé et pour passer aux opérations suivantes.

électrification du podium

Finitions du podium – CEFORIAS

En novembre, les travaux sont relancés. Début février, le podium est achevé à près de 90 %. Il faut le relier au réseau électrique du bâtiment principal et faire les travaux d’électricité sur le podium. Les coulisses sont en cours et un espace couvert est érigé en mars.

IMG_20170327_171358

Pendant ce temps, Delphin organise le programme culturel du centre. Il noue des contacts avec des acteurs culturels (artistes et artisans) du terrain pour faire vivre le centre, lui permettre de générer des revenus, d’assurer son autonomie financière et de faire découvrir la culture locale aux jeunes de Ouidah.

Mi-février, notre Delphin en chef est victime d’un accident de la route et se retrouve plâtré. Il ne peut plus assurer les cours et ses démarches pour développer le centre doivent être suspendues.

Fin mars, Delphin est enfin rétabli et opérationnel pour mettre en place des nouvelles activités proposées par le centre : cours de danse, initiation au djembé, organisation de spectacles, manifestations culturelles, location du podium et ouverture du centre aéré les mercredis après-midis. Les cours d’alphabétisation se développent également grâce à Charles, intervenant local, et la présence de voyageurs Double Sens.

IMG_20170324_165910

L’organisation du premier camp des jeunes pour leur épanouissement et leur éveil est prévue pour cet été. A cette occasion, des jeux, des projections vidéo, l’initiation à la danse traditionnelle et moderne, des cours de guitare, des cours de français et autres activités seront proposés aux enfants.

Frères de Sens est enchanté de voir l’aboutissement de ce projet au profit des jeunes de Ouidah malgré les mésaventures rencontrées.

L’équipe locale a su rebondir, faire preuve de patience et de persévérance pour faire de ce projet une réalité !

Merci à tous ceux qui ont cru  et soutenu ce projet !

3 réflexions au sujet de « Bénin • Des nouvelles du centre culturel CEFORIAS »

  1. Bravo!!! Malgré toutes les adversités le Centre est bien actif. Merci à tous les acteurs du projet et je souhaite beaucoup de courage et plein de belles et choses à Delphin pour que le Centre continue à aider les jeunes et les moins jeunes de Ouidah.

  2. Premièrement je suis déçu par la gérance de mon confère, quand on se veut une responsabilité on assume donc les vols d’ordinateurs et son voleur n’est pas loin de toi, si quelqu’un a pu avoir le culot de dérober 9 PC même jour, c’est que ce dernier connaît ta position par apport au centre donc c’est une fuite de responsabilité mon cher compatriote et cela ne donne pas de bonne image à notre pauvre pays le bénin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s