La presse à chapeaux est installée, la formation peut commencer !

Communauté de Bacpancel à San Juan | Equateur

[000014].jpgNous avons soutenu un projet local en Equateur : équiper un centre artisanal de chapeaux Panamas !  Budget : 4 500€. Sur place, le projet est suivi par Olivia, cheffe du projet local.


OLIVIA : « LA PRESSE À CHAPEAUX EST ARRIVÉE ! »

Olivia nous a annoncé la nouvelle, et ce n’était pas un poisson d’avril : le 1er avril 2016, la presse à chapeaux a été reçue ! Les femmes de la communauté de Bacpancel vont pouvoir améliorer leur production de chapeaux artisanaux, les panamas.

[000006].jpg

 « On ose à peine y croire, après deux ans d’attente, je peux enfin vous annoncer officiellement que la presse à chapeaux a été livrée aux femmes ! Il a fallu faire un trou dans le mur pour la rentrer car elle ne passait pas par la porte… J’en profite pour vous remercier de tout cœur pour votre patience et votre dur labeur pour récolter les fonds. Sachez que vous faites le bonheur de ces femmes, qui nous avaient fait griller quelques cochons d’inde pour l’occasion. »

Petit à petit, l’atelier prend corps : la municipalité de Gualaceo a apporté 10 moules en métal, tandis que les dons que nous avons récolté ont permis de fournir 3 tables, un meuble à étagères – indispensables dans le processus de finition des chapeaux – et d’acheter 2 machines à coudre. Un  grand merci à la mobilisation de tous les voyageurs-donateurs !

[000161]La formation peut commencer !

Un formateur, Flavio, est recruté. Il s’est révélé être une personne très pro dans son domaine, et très bon pédagogue. 6 femmes de l’association sont désignées pour assister au cycle complet de formation : 3 journées de formation par semaine d’une durée d’environ 6 heures chacune. Il y a également une participation ponctuelle des autres membres de l’association. [000004].jpg

Le formateur avait demandé 200 chapeaux pour la formation. Beaucoup de panamas ont été abimés (brulés, cassés, mal coupés …) et ne peuvent être vendus à la fin du processus… un contrainte du métier ! Les femmes de la communauté ont donc elles-mêmes proposé d’assumer 50% du coût des chapeaux ($7 chacun).

Des réunions hebdomadaires sont organisées pour faire le point sur les dépenses réalisées et les besoins de l’activité. Les femmes sont très motivées par ces actions nouvelles ! Elles participent assidûment à la formation, malgré leurs taches agricoles et ménagères… et prennent le[000005].jpgur courage à deux mains face à la technicité et la précision du processus de finition.
Nombreux sont les habitants curieux de la communauté qui passent régulièrement par le local pour assister à la mise en place de l’atelier, qui prend petit à petit la forme d’une véritable micro-entreprise… à suivre !

2 réflexions au sujet de « La presse à chapeaux est installée, la formation peut commencer ! »

  1. Ping : Votre chapeau Panama pour l’été livré directement chez vous |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s