L’initiative solidaire de Stéphane notre marathonien d’1 jour

La course de Stéphane pour Frères de Sens est terminée ! Un grand BRAVO pour sa belle performance de« coureur de fond »: 42,195 km en 3h29. Respect pour sa démarche de « leveur de fonds » avec 2 000€ de dons.

C’est le 18 octobre dernier que Stéphane King a couru son marathon à Vannes. Il s’y était bien préparé  pendant 10 semaines avec 4 séances hebdomadaires dont celle, cruciale, de 2h30 le samedi (environ 30 kms).

Stéphane est un novice dans cette discipline dont c’était sa 2ème édition. Et pourtant… Sa course s’est achevée « sous un tonnerre assourdissant d’applaudissements et les clameurs exaltées de supporters qui scandaient fiévreusement :FRÈRES-DE-SENS ! FRÈRES-DE-SENS ! FRÈRES-DE-SENS! »… En rêve …

UN LEVEUR DE FONDS REDOUTABLE

Il faut quand même dire que Stéphane a sollicité avec constance, pour ne pas dire « harcelé », toujours avec le sourire sa famille, ses amis,collègues,  partenaires, commerçants préférés… de la région de Bordeaux, mais aussi de Bretagne dont il est originaire.Et ils ont tous adhéré à sa cause pour le enfants du Bénin.  C’est avec modestie que Stéphane au grand cœur » run for fun »  tout en courant « solidaire ».

Sa collecte sur http://www.alvarum.com/stephaneking3 reste ouverte jusqu’à mi-novembre pour les retardataires qui ont dit qu’ils feraient, et le temps a passé…

Laissons Stéphane nous conter son rêve pendant sa course

Marthon de Vannes

HUMORISTE A SES HEURES …. ET BELLE PLUME !

A ma suite 4500 coureurs qui s ‘étaient ralliés unanimement à notre bannière.
« Coureurs de fond, de jupons, de dots ! Fini de courir futile, courons utile ! Courons solidaires et non plus solitaires ! Emboitez ma foulée et courons dans le bon sens ! » les avais-je exhortés sur la ligne de départ.

Dossard FDS Marathon

Alors, comme un seul homme, ces milliers de sœurs et de frères, fraîchement adoptés, se sont élancés sur le bitume animés de l’ardent désir de donner un sens au mot :  » frère ».
La fratrie de sens s’était agrandie au-delà de toute mesure.
– Le Petit Poucet était devenu Goliath.
– Le fait divers était devenu conte de fée.
Mais je vois certains lever un sourcil alourdi de scepticisme, d’autres afficher une moue aussi dubitative que disgracieuse.
Vous n’en croyez pas un mot ?
Ce rêve éveillé – d’un lyrisme quelque peu échevelé j’en conviens- est si profondément ancré dans le réel d’un monde que l’on souhaite toujours plus juste, plus équilibré, plus riant, qu’il ne peut être que vrai.

Aussi vraie que cette cause qui m’a donné des ailes pour courir à un rythme si endiablé que même les Kényans et les Éthiopiens s’en sont déboités le maxillaire inférieur d’ébahissement…

Aussi vraies que les hauteurs inespérées atteintes par une collecte dont je craignais que le résultat ne restât trop modeste au regard des espoirs qu’elle suscitait.

Aussi vrais que les battements du coeur solidaire qui palpite en vous.

Alors tous ensemble, rêvons aussi fort que possible !

19 août – Stéphane nous explique sa démarche :

Parti en décembre 2012 en mission solidaire au Bénin avec Double Sens, j’ai adhéré à   l’association Frères de Sens et tenté d’y d’apporter une modeste contribution à l’amélioration du sort d’enfants handicapés.Bénin - mission solidaire

J’avais envie d’être utile, ainsi, le 18 octobre, je serai au départ du marathon de Vannes à l’occasion duquel j’organise une collecte. Je courrai pour ces enfants qui peuvent à peine marcher.

Ma course à « double sens »

Je m’en vais vous conter une courte histoire que j’aimerais voir tourner au conte de fées.

Il était une fois un coureur de fond qui avait une idée qui lui trottait dans la tête. Une idée qui trottait aussi vite que ses jambes et son esprit le lui permettaient.

« Courir c’est bien mais courir dans le bon sens c’est mieux ! Courir pour soi, c’est motivant, mais courir aussi pour les autres l’est doublement !

Et si le coureur de fond se doublait d’un leveur de fonds pour une noble cause ? »

C’est ainsi que naquit l’idée d’organiser une collecte au profit de  Frères de Sens à l’occasion de mon inscription au marathon de Vannes

Mais pourquoi aider Frères de Sens plutôt qu’une autre asso seraient tentés de me demander certain(e)s ?

Et bien pour deux raisons évidentes :
1 –  « Frères » car nous le sommes tous (vous l’ignoriez ? ) et qu’à ce titre, nous devons œuvrer pour nous entre-aider.
2-  « Sens » car les actions menées par l’association en ont toujours. (ça vous le saviez !)

Elles agissent même à double-sens : d’une part, en faveur de ceux qui en bénéficient, bien sûr, en leur permettant d’accéder à de meilleurs conditions de vie et une autonomie accrue, d’autre part, en faveur de ceux qui mènent ces actions en leur instillant le sentiment de participer à la construction d’un monde meilleur et plus équitable et une envie toujours plus forte de poursuivre leurs efforts dans ce sens.

Bref, vous savez ce qu’il vous reste à faire…  

 Soutenez le challenge de Stéphane  sur le site : http://www.alvarum.com/stephaneking3

Stéphane anime cet évènement sur Alvarum , site de collecte de dons, au profit des associations. Le mécanisme de collecte est fort simple. Connectez-vous sur la page de Stéphane et vous pouvez en toute sécurité faire un don en contrepartie duquel sera émis un reçu fiscal.

Voyageurs, restez solidaires, et soutenez le challenge de Stéphane  qui nous remettra à l’issue de son Marathon le résultat de sa collecte pour le financement d’un futur projet pour les enfants.

Merci à vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s