Equateur – Une machine à chapeaux pour les femmes de San Juan

 

Soutenez les 23 femmes de la communauté Bacpancel à San Juan qui nous ont présenté un projet d’achat d’une machine de presse hydraulique, de moules et d’une machine à coudre.Elles pourraient ainsi créer, fabriquer et vendre leur production de Panamas aux touristes. Un projet qui nous touche car il contribuerait à une meilleure autonomie financière de ces mères de familles…Merci à Gaëlle de Double Sens pour toutes les informations récoltées sur le terrain.

panamas terminésLe contexte

En Azuay, les habitants vivent principalement des exploitations agricoles ( moins de 2 hectares) ce qui ne permet pas de subvenir aux besoins primaires des familles. Leur faible niveau d’éducation ne facilite pas les activités complémentaires. Pour ces raisons, la région a connu un phénomène migratoire très important, les hommes allant trouver du travail en ville ou à l’étranger.

Le savoir-faire artisanal des femmes de Bacpancel

????????????????????????????????????

Travail de la fibre de paille

Face à cette situation, les femmes ont du se réadapter à une nouvelle forme d’agriculture tout en développant de nouvelles sources de revenus. 75% d’entre elles vivent seules avec leurs enfants (émigration des conjoints), et par manque de main d’œuvre ne peuvent exploiter correctement leurs terres. Les femmes se sont donc tournées vers leur savoir-faire artisanal du travail de la paja toquilla (fibre de paille), notamment pour la fabrication des chapeaux panama.

Aujourd’hui, 25% de leur revenu vient du tourisme solidaire et de la vente d’artisanat, ce qui est très positif pour la communauté, et de nouveaux projets se mettent en place en place. Le chapeau panama est l’objet artisanal de l’Equateur et le savoir-faire des femmes de Bacpancel largement reconnu.  N’ayant pas les moyens d’acquérir une machine, le travail reste long et les femmes ne peuvent  augmenterni  leur production ni leurs ventes et par conséquent ne dégagent pas de revenus suffisant pour gagner en autonomie.

Le projet d’acquisition d’une machine à chapeaux

machine à chapeauxMise en évidence par les femmes de la communauté de Bacpancel, l’acquisition d’une machine pour la finition des chapeaux est primordiale pour augmenter la production et améliorer la qualité des chapeaux. Avec cet équipement, elles augmenteraient la valeur ajoutée perçue pour chaque chapeau et amélioreraient les conditions de vie des familles de la communauté.

Le projet met en avant une formation de 160h pour les 23 femmes de la communauté. Il comprend également l’achat d’une machine de presse hydraulique et son transport, de moules en bronze et en bois ainsi que d’une machine à coudre.

Validé par l’ensemble des institutions et associations, le projet total coûte 20 960$. La municipalité de Gualaceo participe à hauteur de 15 000$, l’association de Bacpancel à hauteur de 960$, et Frères de Sens, à hauteur de 5 000$ .

Notre objectif est donc de trouver les 4 500€ ! Si vous souhaitez soutenir cette activité génératrice de revenus, vous pouvez faire un don sur la page dédiée Hello Asso, créée par Frères de Sens

JE SOUTIEN CE PROJET

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s