Bénin – Début d’autonomie à Sainte Monique

Démarrée en 2014, la réhabilitation du foyer Sainte Monique à Abomey a bien avancé. Aujourd’hui les bâtiments d’élevage, après réfection, accueillent des cochons et lapins. L’objectif : relancer l’élevage générateur de revenus pour améliorer les conditions de vie des jeunes stagiaires.

7 mois après le lancement de ce projet, les équipes béninoises peuvent être félicitées pour le travail accompli.

Nous vous faisons vivre les avancements des élevages de lapins et de porcs ainsi que la saisonnalité du potager. Merci François !

Mai 2015 – 3ème étape – TIMIDE LANCEMENT DES VENTES DE LAPINS

La période de prospection a pris un peu de temps pour trouver les circuits de vente (hôtels et restaurants) susceptibles d’acheter les lapins engraissés. C’est chose faite avec la première vente de 8 lapins en avril et de 17 début mai.

Le prix de vente est plus élevé au particuliers qui les achètent à 3000 Fcfa ; pour les restaurateurs, la négociation s’est fixée à 2 500 Fcfa. C’est un bon début !

« Nos recettes financeront en priorité l’achat de la provende pour nourrir les lapins et le solde sera utilisé pour mieux diversifier les repas des jeunes filles. D’autre part, 4 lapins leur sont réservés chaque mois pour leur propre consommation« .

Séance de nettoyage à la lapinière

Arsène peut dès à présent relancer les accouplements afin de  satisfaire la demande et fidéliser les clients. Le bouche à oreille des consommateurs fera le reste !

Les équipes ont le moral au beau fixe et tout est organisé pour prendre soin de l’élevage : nettoyage, renouvellement de l’eau, et traitement pour prévenir les infections et parasites.

 

 

 

PREMIÈRES NAISSANCES DANS LA PORCHERIE

Début Avril, la femelle Kiki a mis bas 6 porcins.  Les équipes sont très fières des 22 porcins actuellement sous mère. L’étape suivante est de procéder à leur sevrage ce qui, si tout se passe comme prévu,  permettra aux femelles d’être accouplées en juin.

Piggy et ses 6 porcinsPOTAGER AU RALENTI PENDANT LA SAISON SÈCHE

Les pluies ont été rares. Les planches ont été repiquées avec des cultures maraîchères : gombo,crincrin,  légumes (amarante),  piments longs,  maïs doux,  laitue, … etc.

La petite production du mois d’avril a essentiellement servi à la consommation des résidents du foyer Sainte Monique.

Février 2015 –  2ème étape –  RELANCE DES ACTIVITÉS D’ÉLEVAGE
Les nouveaux pensionnaires sont arrivés et s’épanouissent !

Les porcs se portent très bien ! Le technicien a déjà accouplé les femelles. qui sont toutes enceintes ! Nous espérons les premières mises-bas d’ici le mois de Mars . Colette Maubert a visité la porcherie lors de son séjour au Abomey. et les a nommé  Coco 40,  l’étalon porc ; Herta, Piggy, Halal et Kiki. pour différencier les 4 femelles.

En image : Arsène, avec l’étalon porc Coco 40

le technicien avec le reproduteur mu00E2le(Coco 40 l'u00E9talon  porc) - CopieUn petit coucou à la femelle Herta !

la femelle HertaL’’élevage de lapins, initié par Jean-Luc, fait la fierté de tout le monde. Actuellement   nous avons 24 lapins à l’engraissement, 24 lapins sous mères. Au niveau des reproducteurs, 14 femelles et 2 mâles car Jean-Luc a complété avec 6 femelles et un mâle. Ainsi nous disposons d’un cheptel de 64 lapins  Cette semaine une lapine a mi-bas 7 lapines et nous attendons encore 6 accouchements .  Dans un mois nous espérons atteindre un cheptel de 100 lapins et les ventes pourront démarrer.

la lapine qui  a  mi-bas  7  laperosDes séances de vaccination sont régulièrement organisées pour assurer la bonne santé des lapins et prévenir des maladies éventuelles surtout des épidémies.

Su00E9ance de vaccination des lapins Nous disposons actuellement de 5 grandes cages d’engraissement et 17 cages pour les reproducteurs (14 femelles et 2 mâles).

Cage  d'engraissement  contenant 17  lapins C

2014 – Créé en 1971 par l’évêque d’Abomey, ce foyer accueille des jeunes filles victimes de mariage forcé et de violences corporelles . Sans le soutien de leur famille, elles sont déscolarisées. A Sainte Monique elles y sont protégées, hébergées, nourries et bénéficient d’un suivi éducatif, sanitaire et de formations professionnelles en coiffure, couture et tissage. Elles suivent également des cours de français fonctionnel de la part des voyageurs en mission à Sainte Monique.

La situation précaire du foyer Sainte Monique à Abomey

Bénin - façade Sainte Monique

A l’issue d’une année d’apprentissage, les stagiaires intègrent les ateliers de perfectionnement dans le métier qu’elles ont choisi et travaillent pour elles-mêmes. Charge à elles de chercher leur clientèle et de gérer les revenus de leur travail pour apprendre à être autonomes. Les 17 jeunes filles se répartissent en couture (7), coiffure (4), tissage traditionnel (4) et scolarisation (2)

Aujourd’hui, le centre rencontre de grosses difficultés de fonctionnement, certaines installations sont vétustes et doivent être changées, les ateliers de formation et de perfectionnement manquent d’équipement et surtout faute de moyens, la nourriture n’est pas toujours assurée.

LES ACTIONS ENTREPRISES POUR RÉSOUDRE LEURS PROBLÈMES

1ère étape, l’autonomie alimentaire avec un potager

Jean-Luc, qui se rend chaque année à Abomey s’est attaqué cet été au jardin, situé à l’arrière du bâtiment pour transformer les 1000m2 en potager. Ainsi avec Arsène le technicien agropastoral, choux, salades, carottes, betteraves rouge et radis ainsi que des tubercules de manioc ont été semés. D’autres cultures sont également en pépinières et attendent le repiquage. Des planches sont déjà aménagées à cet effet.

Avant de quitter le Bénin, il a pu conseiller les résidents pour l’entretien : désherbage, arrosage… et à partir du mois de novembre il continuera avec l’équipe béninoise cette activité maraichère si essentielle. A fin octobre, Le potager s’agrandit peu à peu. Actuellement les filles vendent les choux, carottes et salades pour acheter les nécessaires pour la cuisine et en gardent pour leur propre consommation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2ème étape, remise en état de la porcherie pour relancer un petit élevage

Grâce au soutien de Colette, la réfection des bâtiments de la porcherie a pu se réaliser

Au niveau de la porcherie, le soudeur a livré les portillons et la porte d’entrée. Le maçon a changé les portes, fini la construction des abreuvoirs et des mangeoires. Une partie des murs ont été crépis. Le menuisier, s’attaque à la charpente pour permettre à l’électricien d’intervenir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La finalité de ces travaux est bien sûr d’y accueillir des porcs et de relancer un petit élevage générateur de revenus pour les résidents du foyer !

Le projet se résume ainsi : avec 1 mâle de 8 mois et 4 femelles de 7 mois de la race importée « Large White » l’accouplement peut se faire. Six mois après la mise bas, pendant laquelle les porcelets sont allaités, sevrés et engraissés, les porcs pèsent environ 54 kgs et sont vendables. Il est prévu qu’à l’issue de la 1ère année, la vente d’une vingtaine de porcs soit réalisable.

Nous n’en sommes pas encore là ! Patience donc avant les premières photos du nouveau cheptel…

3ème étapes : remise en état de la lapinière pour redynamiser l’élevage

Témoignage de François : notre chargé de projetsportait François

« Une petite lapinière existait dans un bâtiment bien aéré avec quelques cages, mangeoires et abreuvoirs. En septembre, nous avons repeint les cages et augmenté le nombre de lapins avec 5 femelles et 1 mâle reproducteur. Cet effectif (8 femelles et 1 mâle) est suffisant pour démarrer la production.

Nous compléterons l’équipement avec d’autres cages en fonction de l’évolution de la production. Nous avons commandé des nids nécessaires pour la mise bas des femelles. Ainsi, après 6 mois d’exploitation, nous pourrons vendre jusqu’à 40 lapins chaque deux mois, soit 120 lapins à la fin de la première année et 240 lapins la deuxième année.

Le nombre de reproducteurs (mâle et femelle) sera augmenté progressivement afin d’accroître la production et la rentabilité du projet. »

naissance laperauA mi octobre les 17 premiers lapereaux sont nés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s