Un fonds de secours alimentaire à Natitingou

Un fond de secours alimentaire pour l’orphelinat La Paix

Au nord du Bénin, le centre d’accueil « La Paix » est un orphelinat qui prend actuellement en charge 122 enfants de 0 à 18 ans. C’est une association à caractère social, à but non lucratif et humanitaire. Fondé en 2000 par Phoebe et son mari, il est géré par Boniface. Ce centre aujourd’hui ne réussit pas à couvrir toutes ses charges et la variable d’ajustement est la nourriture. Fort de notre expérience au Béthesda, nous pensons qu’il est urgent de mettre en place un fonds de secours alimentaire pour faire face à leur problème de malnutrition : 381€/mois sont nécessaires.

Le contexte 


Une école est intégrée à l’orphelinat pour les classes de maternelle à CM2 : les enseignants ne sont pas rémunérés par l’état béninois. Grâce à l’ONG Développement sans frontières, à l’origine de cet orphelinat, des volontaires donnent un coup de main de temps en temps ; l’ONG italienne, Amici dell’Africa, qui a construit les paillottes et dortoirs subventionne intégralement cet orphelinat à hauteur de 1,5 million FCFA /mois (environ 2 300€). Cela est loin de couvrir leurs besoins alimentaires (dont le lait pour les nourrissons) et de médicaments. A noter qu’une dizaine de nourrissons sont en état de malnutrition. Boniface a plusieurs projets sous le coude dont une ferme agro pastorale sur 8 ha de terrain : il n’a pour l’instant que 2 ha. Le montant de ce projet s’élève à 22 millions (33 500€) avec de l’élevage : lapin, volaille et porcs ; du maraichage : maïs, manioc, patates, igname et haricots.

En attendant que ce projet soit étudié et construit en plusieurs étapes, la priorité des priorités aujourd’hui est une aide alimentaire et la fourniture de médicaments (spiruline), dont du lait pour les nourrissons.

Objectifs :

  • Améliorer les conditions nutritionnelles des enfants de l’orphelinat
  • Assurer une sécurité alimentaire par la garantie aux enfants d’un repas par jour.

Mise en oeuvre du fonds :

Selon nos estimations, nous envisageons que chaque donateur accorde un soutien de 10€/mois au fonds de secours alimentaire.

Frères de Sens met en en place un fonds de secours d’urgence dans un premier temps pour une durée de 6 mois, le temps de déterminer les solutions les mieux adaptées, génératrices de revenus.

Boniface nous a présenté la décomposition aliment par aliment des besoins alimentaires de l’orphelinat avec les quantités et les prix correspondant. Le montant mensuel s’élève à 500 000F (762€) pour nourrir les 122 orphelins et les 18 adultes. Nous nous sommes entendus sur une aide mensuelle de FDS de 250 000 F (381€). Parallèlement, pour les plus jeunes et plus fragiles âgés de 0 à 3 ans, nous fournirons 13 boites de 150 grammes de Spiruline (concentré de protéines et vitamines en poudre) soit 50,45€/mois.

Qui dit aide d’urgence dit, limitée dans le temps. SIX mois représentent le temps pour Wilfried et les équipes de Boniface de finaliser un projet générateur de revenus et réaliste, avec la construction de poulaillers, d’une lapinerie et petite porcherie sur le terrain de l’orphelinat. L’objectif final est bien qu’ils gagnent leur autonomie.

Afin de mener cette aide alimentaire, nous avons besoin de vous ! 
Un engagement de 6 mois avec un virement de 10 euros par mois… soit au total 60 euros pour permettre à ces enfants de reprendre des forces…

Rejoignez-nous ! Parlez-en autour de vous ! Plus nous serons nombreux, plus cette aide verra le jour rapidement et efficacement !

On compte sur vous !

 

Fonds de secours alimentaire : c’est parti !

Merci aux 14 personnes qui ont entendu notre appel pour cet orphelinat. Un engagement de 6 mois avec un virement de 10 euros par mois… soit au total 60 euros reste nécessaire pour financer pendant 6 mois le fonds alimentaire au bénéfice des 114 orphelins. Cela leur assure chaque jour un repas décent et, aux petits, plus fragiles d’avoir de la spiruline pour reprendre des forces.

Notre trésorerie, à fin février, nous assure 2 mois d’avance et nous aurons bientôt des nouvelles de Wilfried qui rencontre ces jours-ci Boniface sur l’organisation de l’approvisionnement et la composition des repas.

Il nous manque encore quelques participants pour garantir ce projet dans la durée ; nous comptons sur vous !

Amélioration palpable du quotidien des 130 orphelins. 

Depuis le début de l’année, Frères de Sens verse mensuellement 431 euros pour améliorer et diversifier l’alimentation des orphelins. Cette aide d’urgence a pu se poursuivre grâce à nos donateurs et à la subvention accordée par la Fondation « Insolites Bâtisseurs »; elle se justifie par les carences protéines constatées chez les nourrissons et par le manque de diversité des repas dont la composition n’était pas suffisamment équilibrée pour garantir aux enfants une croissance plus épanouissante.

Bertine, la responsable du personnel, évoque une véritable « bouffée d’oxygène » pour les enfants et le personnel encadrant.

Aron, 11 ans, élève de CM2 confirme que depuis plusieurs mois, les mamas achètent au marché plus de légumes mais surtout de la viande et du poisson : « elles préparent maintenant du poisson frit que tous les enfants dégustent avec plaisir… surtout les têtes que nous voulons tous avoir dans nos assiettes ».

Un effort particulier a été mis en place par les cuisinières pour assurer un certain équilibre des repas sur l’ensemble de la semaine. Les enfants démarrent la journée par un bol de « bouillie », riche en céréale et en sucre, qui permet de caler jusqu’à l’heure du déjeuner. Les repas de midi ou du soir sont composés principalement de féculents et légumes et maintenant de plus en plus régulièrement de poisson, mouton ou poulet.

« Pour ce midi, nous préparons du poisson frit avec de l’igname préparé, des feuilles de baobab et de la sauce tomate à l’oignon. Les feuilles de baobab sont très riches en fer et en vitamines pour les enfants » explique une des cuisinières du Centre.

« Il nous reste cependant un souci pour lequel nous n’avons pas trouvé de solution… » souligne Boniface, directeur administratif de l’orphelinat. « il concerne nos 17 collégiens qui partent le ventre vide au Collège en ville le matin et doivent attendre le déjeuner du midi avant de manger quelque chose. Cela nous préoccupe beaucoup car cette situation nuit à leur concentration à l’école ».

Les besoins de l’orphelinat La Paix restent immenses, à la mesure du nombre d’enfants qu’il accueille. Cependant, l’aide apportée cette dernière année par Frères de Sens et Double Sens Bénin tant au niveau alimentaire que des kits scolaires remis à la rentrée, a changé la vie des enfants et contribue au développement de chacun d’entre eux.

Frères de Sens espère pouvoir monter une activité génératrice de revenus pour l’autonomie de cet orphelinat qui nous a présenté 2 projets : une production de poules pondeuses pour la vente d’œufs ou de lapins pour la vente de viande. A suivre donc !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s