Equipement d’un atelier de couture et culinaire à Koudougou

Un premier projet au Burkina pour le centre d’action sociale 

Ce centre s’adresse aux jeunes filles non scolarisées, orphelines et souvent en difficulté, pour les former à la couture, coupe, broderie et aux arts ménagers. Dix-huit stagiaires y suivent une formation professionnelle de 3 ans. Leur atelier ne compte que 4 machines à coudre dont 2 sont complètement désuètes et nécessitent un entretien régulier ce qui engendre des coûts.

Pour leur permettre de toutes travailler dans de bonnes conditions, il leur faut 6 machines à coudre supplémentaires à pédale. Nous avons demandé à Baggio, coordinateur à Koudougou, un devis pour l’acquisition de ces nouvelles machines qui seraient achetées en seconde main à Ouagadougou. Ainsi ces 18 apprenties augmenteraient leur production et leurs ventes avec des revenus supplémentaires. Si ce projet vous intéresse, contactez nous.

Présentation du centre d’action sociale: 
Créé en Janvier 1993 par la Direction Provinciale de l’Action Sociale et de la Famille (aujourd’hui Direction Provinciale de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale), le centre d’Action Sociale a pour but principal la formation professionnelle, l’éducation et la réinsertion des jeunes filles déscolarisées, non-scolarisées, des filles-mères et/ou démunies, en leur proposant une formation professionnelle.

Les modules de formation dispensés aux filles entrent dans le cadre du renforcement de leurs capacités physiques et intellectuelles en vue de préparer leur insertion économique. Aussi, le centre contribue à rendre les filles autonomes, et à valoriser la femme d’une manière générale. A l’issue de leur formation, les filles seront mieux armées pour leurs vies futures. La quasi-totalité des filles est issue de familles très pauvres et éprouvent de sérieuses difficultés pour assurer leurs besoins primaires (alimentaires, santé, logement, vestimentaires).

Pour l’atelier couture à l’action sociale de Koudougou

Nous vous avions annoncé le vernissage de l’exposition solidaire é’Sens d’Afrik qui s’est tenue chez Galry à Paris du 15 au 20 janvier à l’initiative de Martine Kowal, ancienne voyageuse. Grâce à la vente de quelques œuvres (photos, sculpture et peinture) et aux dons recueillis dans la tirelire en forme de cochon, nous avons recueilli 1 000€. Cette somme recueillie grâce à cette initiative solidaire permettra de financer l’action sociale de Koudougou au Burkina Faso.Notre équipe burkinabé sur place se consacre en février à l’achat de ces machines neuves à Ouagadougou. A suivre !

Notre équipe burkinabé sur place se consacre en février à l’achat de ces machines neuves à Ouagadougou.
A suivre !

 

Les machines à coudre sont arrivées au Burkina

C’est avec une joie immense que les 6 nouvelles machines à coudre ont été accueillies à l’atelier de l’action sociale de Koudougou le 15 mars dernier. Les 18 stagiaires, qui suivent une formation professionnelle en couture sur 3 ans, vont maintenant pouvoir apprendre de nouveaux modèles de coupe de vêtements et accepter des commandes qu’elles refusaient jusqu’à présent, faute du matériel adapté. Grâce à ces nouveaux outils de travail, elles vont pourvoir rapidement gagner une meilleure autonomie.

Baggio, accompagné d’Honorine et d’Idrissa Sawadogo, responsables de l’Action sociale ont procédé aux achats à Ouagadougou afin de s’assurer de la meilleure sélection. Ils ont organisé une cérémonie à leur retour afin de fêter dignement l’événement tant attendu pour officialiser l’installation dans l’atelier. Une fête pleine de gaité !
A lire, les deux très beaux témoignages que Baggio nous a fait suivre.

De Kadidiatou Yaméogo, déléguée du centre socio professionnel des jeunes filles :
« Bonjour à vous chers responsables de Frères de Sens,
Grande est notre joie de vous témoigner notre sincère reconnaissance pour ce matériel.
Notre centre, n’a plus connu de dotation en matériel que celui reçu depuis son ouverture. Nous sommes très heureuses car nous n’attendons que cela pour rehausser notre niveau en couture. Ces machines sont les bienvenues, elles vont Grande permettre aux responsables de bien s’occuper de nous individuellement car pour une machine, nous étions 6 à 8 personnes autour.
Les choses se sont simplifiées depuis l’acquisition de ces machines qui nous font travailler tous les jours et nous permet de créer des modèles qui peuvent attirer une clientèle pour renflouer les caisses du centre. Nous sommes très heureuses comme nos responsables, nous sommes 2 sur chaque machine et nous travaillons à l’aise. C’est une très joie qui nous anime et nous sommes motivées à apprendre et créer Merci pour nos propres ateliers et former d’autres filles si besoin se fait sentir.
Merci à Frères de Sens, nous n’oublierons jamais ce beau cadeau car il est source de notre lendemain meilleur.
Les filles du centre se joignent à moi pour vous dire Bark Wisgo (merci beaucoup). »

De Honorine Zongo, Maïmounata Bancé et Affisatou Bamba.
« A vous chers responsables de l’Association Frères de Sens,
Nous venons par cette présente vous dire que nous avons reçu les belles machines que nous avez offertes. Ces machines à coudre vont permettre au centre d’augmenter le nombre de nouvelles recrues pour les années à venir et d’accentuer la formation car nous ne disposions pas suffisamment de matériel adéquat pour assurer pour assurer une formation digne du nom.
Grâce à votre œuvre bienfaisante, nous pourrons atteindre les objectifs visés c’est-à-dire créer des emplois pour les pensionnaires du centre que sont les filles stagiaires, cela pourrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie des jeunes filles. Promouvoir l’auto prise en charge des filles en renforçant leur capacité en couture, ce qui peut orienter une clientèle qui pourrait être source de revenue pour le fonctionnement du centre.
Nos remerciements vont à l’endroit de Double Sens qui a permis que ce partenariat puisse voir le jour. Merci également à l’Association Frères de Sens qui n’a ménagé aucun effort pour ce noble geste qui contribuera au développement socio professionnel des jeunes filles de Koudougou et partant même du Burkina.
Bon vent à Frères de Sens et à Double et que le partenariat puisse aller de l’avant au bénéfice des pensionnaires du centre de promotion sociale de jeunes filles de l’Action sociale de Koudougou.
Nous vous embrassons. »

 

Après la couture, un atelier culinaire fruit d’une décision collective

Grâce à de bonnes négociations sur le prix des machines à coudre, il restait à l’Action Sociale de Koudougou environ 800€ pour acheter du mobilier complémentaire. A la suite d’une réunion avec leurs responsables, les jeunes filles ont préféré l’achat de matériel de cuisine et d’un congélateur afin de se former à la fabrication de confitures et de jus de fruits pour les revendre sur le marché. Elles ont toutes défendu leur proposition, génératrice de revenus, gage de leur autonomie à venir.
Nous applaudissons cette initiative des 2 mains et les félicitons de leur initiative ! Les achats viennent d’être effectués et des voyageurs en mission ont pu déguster les premiers jus de fruits.

A lire, les deux très beaux témoignages que Baggio nous a fait suivre

De Honorine Zongo, Maïmounata Bancé et Affisatou Bamba.
« Chers partenaires, bonjour.
Un adage de chez nous dit que « la vache a dit qu’elle ne pourra pas finir de remercier le marigot car tous les jours, elle s’y rend pour boire ».
Nous, responsables du centre et l’ensemble du personnel de l’Action Sociale ne finirons jamais de remercier l’association Frères de Sens et Double Sens pour leur franche collaboration. Par votre biais, les filles apprennent à lire, à écrire ; par vous elles ont eu des machines pour se former et se perfectionner d’avantage ; par vous encore , elles vont apprendre d’autres métiers tels que la cuisine, la transformation des produits locaux tels que la confiture, les jus etc. grâce aux matériels qu’elles ont acquis. La formation leur permettra d’étendre leurs connaissances à divers horizons et chaque fille pourra choisir l’option qu’elle désire ; soit la cuisine, la couture, la transformation des produits locaux etc. Merci grandement à Frères de Sens et Double Sens qui ne ménagent aucun effort pour soutenir nos filles et dames à s’auto promouvoir. »

De Mélanie stagiaire au centre de promotion sociale de Koudougou
« A vous chers responsables de l’association Frères de Sens
Nous ne pourrons commencer cette note sans vous avouer les sentiments de joie qui nous animent en ce moment. Après l’acquisition du matériel de couture au mois de mars 2013, voilà que nous sommes surprises de l’arrivée d’autres matériels qui entrent dans le cadre de notre formation au centre de promotion sociale. Nous sommes heureuses car au-delà de la couture, nous pourrons apprendre d’autres métiers que sont la cuisine et la production de confiture. D’autres perspectives s’ouvrent à nous et nous serons libres de choisir l’option qui nous convient le mieux.
Merci beaucoup à Frères de Sens pour votre dévouement pour faire changer les choses. En tout cas, nous ne vous décevrons pas, nous mettrons tout en œuvre pour que ce matériel acquis nous apporte beaucoup en formation en couture comme en cuisine. Nous n’avons plus de raison de nous plaindre car notre souhait a été exaucé et soyez rassuré que notre avenir en dépend.
Merci beaucoup pour tout »

L’aventure en image:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s