Dépôt pharmaceutique, Ouidah

Equipement d’un dépôt pharmaceutique au centre médico-social de Ouidah.

Structure hospitalière à vocation sociale, le Centre Médico-Social « La Paix » de Ouidah dispense des soins de santé et assure les accouchements à des coûts socialement étudiés. Sa volonté est de proposer à la population l’achat de produits pharmaceutiques de première nécessité à des prix accessibles aux plus défavorisés.

Le projet d’accompagnement de ce centre vise à :

  • Réhabiliter un bâtiment pour stocker des médicaments et consommables
  • Equiper le centre d’un dépôt de produits pharmaceutiques.

Evalué à 1600€, la réalisation de ce projet se déroulera sur 5 semaines et sera piloté par Delphin, Président et représentant de Double Sens Bénin à Ouidah.

 

Le dispensaire du centre médico-social « la Paix » est opérationnel.

C’est mi avril 2011 que la pharmacie a été ouverte à Ouidah ! Après avoir réhabilité le bâtiment en l’adaptant aux normes de sécurité en vigueur et à la réalité du centre médico-social, il a été procédé à l’aménagement des rayonnages pour accueillir les médicaments commandés. Puis, Racine, directeur du centre, et ses équipes ont pris le temps de s’organiser au niveau de la réception et de la disposition la plus pratique.

Depuis mi-avril, les malades et la population peuvent acheter des produits pharmaceutiques de première nécessité à des prix accessibles pour les plus défavorisés. Les médicaments permettent de soigner le paludisme et ses conséquences dont la fièvre, l’anémie, les crises de convulsions … et de soulager les douleurs liées aux ulcères, aux maladies diarrhéiques et respiratoires… 
Les 1600€ nécessaires à cette réalisation ont été financés par les donateurs de Frères de Sens à qui Racine, Directeur de ce centre, adresse sa profonde et sincère reconnaissance pour ce « joyau ».

Interview de Racine :

Constant : Un mot de votre part après la réalisation de ce projet M. Racine

Racine : Nous sommes très contents et nous tenons à remercier les donateurs et tous ceux qui ont œuvré à ce que ce projet devienne une réalité.

Constant : Les médicaments installés seront-t-ils gratuits pour les patients ?

Racine : Evidemment non, mais les coûts sont revus à la baisse afin de permettre à un grand nombre d’y accéder. Le produit de nos ventes permettra au comité de gestion de renouveler les médicaments en rupture de stock et de contribuer également à payer le salaire d’une partie des agents et du loyer du centre.

Constant : Quelles sont les pathologies possibles que guériront ces médicaments installés dans ces rayons ?

Racine : Il y a trois grosses pathologies : 1-le paludisme et ses corollaires 2-les infections pulmonaires 3-et enfin la maladie liée à la misère du pays : l’hypertension artérielle. Ces médicaments aideront donc à soulager les peines des populations à un coût modeste.

Constant : Quels sont vos souhaits pour le futur de cette pharmacie et notre partenariat ?

Racine : Si on pouvait l’agrandir, nous pourrions servir encore plus de monde. C’est pourquoi nous avons toujours les mains tendues vers Double Sens Bénin et Frères de Sens que je remercie pour leur travail de facilitateur ainsi que tous les donateurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s