Fonds de secours alimentaire pour le Béthesda

La création du fond de secours

Le Béthesda est un centre d’appareillage et de rééducation pour enfants handicapés. Il reçoit, hospitalise et soigne des enfants venus de tous les coins du Bénin et des pays voisins. 
Chaque enfant est accompagné d’un parent (la mère notamment) faisant du centre un petit village dont la population avoisine régulièrement 150 personnes. 
La quasi-totalité des enfants sont issus de familles extrêmement pauvres vivant dans des localités complètement perdues du Bénin. Les enfants et la mère ne reçoivent presque jamais de visiteurs de leurs familles car les distances sont énormes et le transport coûte très cher. 
Le centre s’occupe du handicap certes, mais les autres besoins des enfants sont laissés pour compte. Les enfants vivent des conditions nutritionnelles désastreuses.

Antécédents

Le centre Béthesda comme d’autres structures médicosociales recevait des aides du Programme Alimentaire Mondial (ONU/PAM). Cette subvention a été arrêtée depuis près d’un an du fait des difficultés du PAM à s’approvisionner en vivres.

Conséquences aujourd’hui

Des enfants et des mamans restent sans manger toute une journée. Le seul repas dont ils disposent est soigneusement gardé pour être pris le soir au coucher. 
 Des mamans abandonnent leur enfant et vont au village dans l’espoir de travailler pour envoyer de l’argent et des vivres. Mais les réalités du village, le coût du transport et la charge des autres enfants font perdre ce rêve. Et des enfants restent des mois et des mois sans maman, sans vivres, sans argent, sans le moindre soutien si ce n’est celui d’autres mamans qui le font dans une certaine limite. 
 Des enfants laissés seuls sans aucun parent passent toute une journée sans manger et dorment alors à jeun malgré les exercices extrêmement douloureux de rééducation.

Urgence

Face à ce tableau nutritionnel cruellement sombre, la création d’un fond de secours alimentaire s’identifie comme une extrême urgence.

Objectifs

  • Améliorer les conditions nutritionnelles des enfants du centre Béthesda
  • Assurer une sécurité alimentaire par la garantie aux enfants d’un repas par jour.
  • Le déjeuner pourra être constitué de riz, spaghetti, haricot, pâte de maïs, igname, manioc, patate douce…

Mise en oeuvre du fonds

Selon nos estimations, nous envisageons que chaque donateur accorde un soutien de 15€/mois au fonds de secours alimentaire. 
 Double Sens Bénin fera progressivement le point des fiches d’engagement et le fonds pourra véritablement être lancé dès que 50 personnes au minimum se seront engagées. 
 Les activités du fonds ne seront lancées qu’à partir du deuxième mois de collecte en vue de garantir le bon fonctionnement le mois d’après même si les dons suivants arrivent en retard.

Comité de gestion du fonds

Le comité de gestion du fonds sera composé de : 
 Emile : Responsable Technique du Béthesda Sylvestre : Chargé des Projets de Double Sens Bénin & Coordonnateur Double Sens à Lokossa Huit mamans à raison d’une maman par dortoir 
 Un des voyageurs (s’il y en a) en mission au centre Béthesda pendant la période.

Les fonds du projet seront domiciliés dans le compte de l’association Double Sens Bénin. Ils seront retirés chaque mois et confiés au comité de gestion pour les achats.

Premiers repas servis

Le 5 avril 2010 l’association Double Sens Bénin a lancé le projet de création d’un fonds de secours alimentaire au profit des enfants en rééducation au centre Bethesda de Lokossa. A situation d’urgence, solution d’urgence : 765€/mois sont nécessaires pour assurer une sécurité alimentaire avec un repas par jour pour les enfants, ce qui implique que 50 donateurs s’engagent à accorder un soutien de 15€/mois.

Quatre mois auront été nécessaires au comité de gestion du fonds composé d’Emile, directeur et prothésiste du centre, Sylvestre, chargé du projet et coordinateur à Bethesda, 8 mamans et 1 voyageur pour organiser la logistique et l’approvisionnement. 
Le 29 juin, le tout premier repas a été servi grâce aux 46 premiers anciens voyageurs partis avec Double Sens qui participent à ce projet.

Aujourd’hui 51 donateurs se sont engagés pour 6, 8 ou 12 mois, et nous les remercions chaleureusement pour leur implication et générosité.

Sylvestre nous décrit l’organisation mise en place : 
 « La responsabilité de la confection du repas est confiée à 2 mamans par dortoir et chaque dortoir se charge d’un repas par semaine. Les 2 mamans partent en zem chaque matin pour acheter au marché les produits frais : légumes et poisson. Lorsqu’il s’agit d’acheter le riz, le maïs et les haricots, c’est Emile qui met sa voiture à leur disposition. Ce qui coûte le plus cher, c’est le combustible : un prix de 150€ a été négocié pour une livraison de bois toutes les 6 semaines. Chaque jour, 2 mamans préparent le riz et 2 mamans le poisson et la sauce pour 150 repas et lorsque c’est prêt, les autres mamans font la queue devant la cuisine dans le jardin avec un bol qu’elles apportent à chaque enfant de leur dortoir. Il faudra que nous tenions ce rythme pendant 18 mois tout en réfléchissant à la meilleure solution pour générer un revenu afin de rendre ce centre autonome. »

214 jours avec un repas servi

Depuis 7 mois, un repas par jour voir deux sont assurés par les mamans. L’organisation est bien rodée. Emilie ancienne voyageuse qui a séjourné à Bethesda a souhaité témoigner de ce qu’elle a vu et vécu et nous fait partager ses photos.

Cette aide n’est pas terminée et devra se poursuivre en 2011, le temps que nous avancions sur le projet de ferme agro pastorale. Merci d’avance à ceux qui relayeront ceux qui se sont engagés pour 2010.

Voici le témoignage d’Emilie : 
« Dès que le virement de Frères de Sens est arrivé à la banque pour le mois, une partie de l’argent est remise à Emile pour l’achat du bois. 
L’autre partie est remise à la maman responsable des fonds pour tout le centre (c’est la maman de Marius) et qui se charge des courses. Elle fait toujours très attention aux prix et est capable de faire beaucoup de route pour trouver les produits les moins chers. 
Chaque jour, elle remet un peu d’argent aux mamans responsables des repas, qui achètent les épices (les mamans de chaque dortoir se relaient jour après jour : lundi : les mamans du dortoir 1 préparent les repas, le lendemain, ce sont les mamans du dortoir 2, etc…) 
Une fois les repas prêts, elles appellent les autres mamans qui font la queue devant les marmites de riz, de poisson et de sauce. 
Puis, les repas sont remis aux enfants. Les enfants ont un repas par jour, et quand il ya moins d’enfants au centre, deux repas peuvent être servis. 

Quand je suis allée à Bethesda, Mathieu, qui était déjà là en mars dernier, était très fatigué. Après avoir fait le tour des dortoirs, je l’ai vu en train de pleurer assis par terre sous le préau. J’ai demande à Sylvestre pourquoi il pleurait ; il m’a répondu qu’il avait faim … 
Si vous n’aviez pas soutenu le fonds de secours alimentaire, Mathieu aurait attendu le lendemain pour manger.

Je vous remercie encore d’avoir fait confiance à Frères de Sens et aux membres de Double Sens Bénin qui luttent chaque jour et déploient une énergie sans limites pour trouver des solutions afin d’améliorer, autant que possible, la vie de ces enfants. 
J’ai été témoin, encore une fois, du sérieux de leur démarche, et vous garantie du bon emploi des fonds. »

 

Le centre Bethesda à Lokossa est géré par la nouvelle ONG Afrique Décide (mai 2011) 

Sylvestre Edjekpodo a démissionné de l’association Double Sens Bénin après avoir créé sa propre ONG, « Afrique décide ». Nous lui souhaitons un bel avenir à Lokossa. Que les anciens voyageurs qui connaissent et soutiennent le centre de Bethesda soient rassurés, les associations Frères de Sens, Double Sens Bénin et Afrique Décide travaillent en bonne intelligence et les projets continuent.

Le fonds de secours alimentaire créé, depuis le 29 juin 2010, et initié avec Frères de Sens se poursuit donc avec Afrique Décide.

Si vous souhaitez poursuivre votre action de soutien aux enfants et à leurs mamans, contacter directement son président Sylvestre Edjekpoto.

Contact : afriquedecide@yahoo.fr

Site Internet : afriquedecide.org

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s