Elevage de volailles à Espoir d’Enfants

De quoi vivent les enfants de l’Orphelinat Espoir d’Enfants ?

Comme tous les orphelinats et centres d’accueil d’enfants en situation difficile au Bénin, l’Orphelinat Espoir d’Enfants ne bénéficie d’aucun appui de l’état. Pour satisfaire les besoins de la cinquantaine d’enfants admis dans ce centre, les responsables ont initié et développé un projet d’élevage de volailles.

Grâce à la détermination de tous (responsables et enfants), le projet a connu un développement radieux pour finir par devenir pour la structure une source permanente et fiable de ressources. Des poules, des cops et des œufs sont vendus aux populations environnantes et cette vente permet de réaliser des recettes importantes. Aussi, les enfants voient-ils leur alimentation enrichie par des apports en œufs de poule et de la viande. En thèmes clairs, l’orphelinat pouvait se targuer d’une sécurité alimentaire et financière appréciable.

La page noire des enfants orphelins.

Dans une nuit du mois de juin 2008, des voleurs se sont introduits dans l’orphelinat et ont ravagé le poulailler empotant poules, coqs, œufs, matériels… L’orphelinat et ses enfants furent alors plongés dans une situation économique et alimentaire désastreuse. Les problèmes financiers ont refait surface, la nutrition des enfants en prend en grand coup, la psychose s’installe en reine. 
Les aides sporadiques de Double Sens et de certains voyageurs étaient sans effet concret. Une action à portée pérenne et aux impacts durables est donc urgence ; et c’est en cela que le présent projet retrouve toute sa justification.

La relance des activités d’élevage : La Grande Urgence.

A présent que des dispositions sont prises pour mettre l’orphelinat à l’abri des voleurs, il urge de relancer les activités d’élevage de volailles en vue d’aller au secours de cette maison d’accueil et de ses enfants qui vivent chaque jour dans la peur de manquer le pain le lendemain.

Sollicitation à l’attention de Double Sens Afrique.

C’est dans l’objectif de réaliser le projet de relance des activités d’élevage au profit de l’orphelinat Espoir d’Enfants Bénin de Ouidah que l’Association Double Sens Bénin sollicite de la part de l’Association Double Sens Afrique les fonds nécessaires à la reprise de ces activités.

La suite du projet:

1- Réhabilitation du bâtiment
Le bâtiment était en état avancé de vétusté et des travaux d’aménagement étaient nécessaires. Les grillages ont été remplacés, des murs ont été rehaussés…

2- Equipement en matériels
Un certain nombre de matériels utiles ont été acquis. Il s’agit notamment des abreuvoirs, des mangeoires, des matériels de nettoyage…

3- Achat des poussins d’un jour
La commande et l’achat des poussins d’un jour est une activité aussi complexe que délicate qui requiert attention et précision. L’exclusivité de ce commerce est aux mains d’une entreprise béninoise dénommée Terre et Associés Sarl. La commande des poussins de l’orphelinat a été faite auprès de cette entreprise qui a livré trois mois plus tard.

4- Lancement et fonctionnement
Après la réception des poussins d’un jour, l’orphelinat à lancé les activités qui à cette étape se résumaient aux soins alimentaires, aux soins médicaux, aux mesures et à la régulation de la température…

5- Vente et suivi
Si les différentes étapes citées plus haut s’étaient déroulées sans problème, l’orphelinat aurait pu procéder au ramassage et à la vente des oeufs frais de poule après quelques huit mois. Mais malheureusement, une grosse difficulté est survenue. Elle a pour nom ‘’gomboro’’ une épidémie de la volaille.

L’épidémie de gomboro 

Survenue en mai 2009, l’épidémie de gomboro a décimé 680 poussins sur les 750 achetés en moins d’une semaine. Le mal n’a donc laissé pour l’orphelinat que 70 poussins plongeant enfants et responsable dans un deuil réel. Aucune mesure ne pouvait être prise pour éradiquer l’épidémie qui a atteint plusieurs poulaillers au sud du bénin dans la période de mai 2009.

Résolution prise 

A cause de sa pertinence et de son utilité pour l’autonomisation de l’orphelinat, ce projet mérite d’être relancé. Cette réalité est connue de l’orphelinat et de Double Sens Bénin. L’entreprise vendeuse des poussins s’est engagée à appuyer l’orphelinat en lui accordant 115 poussins. L’orphelinat pourra sur fonds propres acheter 150 poussins et Double Sens Bénin s’engage à accompagner les actions en achetant 100 poussins. Au total, il y aura 365 poussins pour relancer le poulailler de l’orphelinat Espoir d’Enfants de Ouidah.

En vue d’éviter la même situation, il faudrait attendre la fin de la saison des pluies pour relancer le projet. Aussi le bâtiment sera-t-il désinfecté comme cela se doit.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s